Le jury

 

Nous vous présentons le jury de la 12ème édition du Dijon live, composé de 10 professionnels de la musique et de la culture. Découvrez l’univers de ceux qui ont sélectionné deux des quatre candidats finalistes et qui éliront le grand gagnant du Dijon Live #12 !

 

Pierre-Claude JACOBLa Clé de Sol

Pierre-Claude Jacob - La clé de sol

Parallèlement à ses études en fac de musicologie et au conservatoire (orgue), il commence à travailler au magasin La Clé de Sol en 1993 en tant que vendeur. En 1995, il s’occupe d’une école de musique (Club musical YAMAHA). Lorsqu’en 2001 la gérante de La Clé de Sol lui propose de lui succéder, il saisit sa chance et rachète le merveilleux magasin le 12 juillet 2002, le jour de ses 30 ans ! Il a été rejoint depuis par 5 collaborateurs.

Dijon Live & vous ?
J’ai été charmé par les jeunes et jolies étudiantes qui ont lancé ce projet ambitieux. Elles partaient de rien, j’ai voulu les aider à mon petit niveau !

Une chanson ou un album qui vous définit ?
« Georgy Porgy » du groupe Toto, j’adore le groove de ce titre !

L’artiste ou le groupe de vos 20 ans ?
TOTO !

Un concert qui vous a marqué ?
Live at Berlin de Sting avec l’orchestre symphonique, c’est juste magnifique de justesse et de musicalité !

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Happy » de Pharrell Williams, c’est d’ailleurs ma sonnerie de téléphone.

La BO de votre vie ?
Les BO de Vladimir Cosma, notamment L’aile ou la cuisse et Rabbi Jacob !

 


 

Christelle LACOMBRELacerta Productions

Christelle Lacombre - Rock in Progress

Auteure-compositeur-interprète depuis une dizaine d’années (My Edelweiss et The Nuances pour les anciens projets, Kiddie Coke et MKNX pour les actuels), elle a décidé de s’occuper de la Direction Artistique de Rock In Progress (renommé Lacerta Productions). Fondée il y a 3 ans, la structure propose un accompagnement aux artistes de la région et des prestations d’enregistrement studio et vidéo.

Elle a été signée de 2009 à 2014 en éditions musicales (Chrysalis/BMG Rights Management), ainsi qu’en Management Booking chez l’ancien collectif marseillais Coriace (qui a fait connaître des groupes comme Eths, Tripod …). Cette expérience lui permet de cerner les besoins des groupes en développement et de leur apporter un conseil artistique.

Dijon Live & vous ?
C’est ma 4ème session dans le jury. Cela permet de découvrir des nouveaux talents, jeunes pour la plupart et c’est souvent à cet âge que l’on a besoin d’être aiguillé, fixé sur son potentiel musical et artistique. J’avais donc envie de m’investir dans ce projet et d’aider les groupes du mieux que je le pourrai !
Ce tremplin est une véritable chance pour les étudiants dijonnais. Il y a de belles conditions scéniques et un public qui a envie de passer une soirée cool.
Je souhaite donc une longue vie à Dijon Live !

Un album qui vous définit ?
« Supposed Former Infatuation Junkie », second album international d’Alanis Morissette. Ce disque a été le déclencheur lorsque je me le suis procuré à 14 ans. Il a tourné des centaines de fois (17 titres en plus !), c’est là que j’ai su…

L’artiste ou le groupe de vos 20 ans ?
PJ Harvey et son album « Stories from the City, Stories from the Sea », la pop jazzy de Fiona Apple avec son album « When the Pawn… ». Placebo, Deftones, Guano Apes, The Gathering…

Votre chanson d’amour préférée ?
« Angie » des Rolling Stones, « So Real » de Jeff Buckley, « What is Love » d’Ayo, « Fall in Love » de Phantogram. Il y en a tellement en fait !

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Lucky Star », « Like a Virgin », « Holiday » de Madonna. Tu me mets l’Immaculate Collection j’ai envie de danser !!
« The Most Beautiful Girl in the World » de Prince, « One Way or Another » de Blondie.

La BO de votre vie ?
« Ordinary Life » de Kristen Barry (Cruel Intentions soundtrack) ou “Uninvited” d’Alanis Morissette (City of Angels soundtrack), la version des Grammy Awards 1999 est juste exceptionnelle, le genre de moment où tu te dis « I wish I were here » !

 


 

Samuel OFFREDILa Vapeur

Samuel Offredi - La VapeurAnciennement directeur du label dijonnais « Octarine Productions », il a produit une douzaine de disques et a monté plusieurs festivals dont le Human Beatbox Festival. Depuis 7 ans, il est chargé des studios de répétition de La Vapeur ainsi que de l’accompagnement des groupes.
En ce moment, il anime une émission de File Recording sur Radio Dijon Campus à 13h30 tous les mardis.


Dijon Live & vous ?
J’aime bien parce que y’a tout mes copains dans le jury (rires). Plus sérieusement, le fait même que le Dijon Live existe est génial. Il y a peu de tremplins à Dijon alors sa pérennité impressionne avec sa structure de plus de dix ans qui soutient la scène locale. C’est une belle rencontre entre le monde culturel et la communication étudiante.

Une chanson ou un album qui vous définit ?
« World Demise » du groupe Obituary, parce que c’est du gros métal très très violent et que c’est par là que je suis entré dans la musique.
« Tito Manlio » de Vivaldi, entre les deux y’a tout un univers !

L’artiste ou le groupe de vos 20 ans ?
Pierre Henry avec « Apocalypse de Jean ». Pierre Henry c’est le créateur de la musique contemporaine en 1949, il fait des opéras concert ; en fait il part enregistrer des sons en extérieur qu’il trouve intéressants et il monte ça en opéra. Ça casse les codes de la musique, on cherche toujours plus loin et on réapprend à écouter vraiment les choses, c’est génial !

Votre chanson d’amour préférée ?
« Tout l’amour que j’ai pour toi » de Dario Moreno

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Killing in the name of » de Rage Against The Machine

La BO de votre vie ?
« Les nuits de Cabiria » du compositeur Nino Rota

“Prudence est une vieille fille riche et laide courtisée par l’impuissance”
“Allons sauver les dauphins ! »

 


 

Eric MOUTOT – Atelier Du Son

MOUTOT

La musique ou le son, le son ou la musique … les deux sans modération. Et quel métier peut-il mieux marier ces deux passions que celui d’ingénieur du son ? Depuis 1986, j’ai le privilège d’évoluer dans l’univers du son, qu’il soit à l’image, pour le spectacle ou le disque. Et depuis quelques années, j’ai le plaisir d’également diriger la rédaction de SONO Mag, mensuel spécialisé dans le son et la lumière pour le spectacle. S’il fallait refaire le scénario, je ne changerais rien.

Dijon Live & vous ?
Chaque année est l’occasion de découvertes. La jeune scène musicale trouve un moment pour s’exprimer dans des conditions de concert, avec des moyens techniques et une équipe. De nombreux groupes professionnels ont commencé en écumant les tremplins.

Un album qui vous définit ?
« Les variations Golberg » par Glenn Gould dans la version de 1956. Certains disent que depuis Bach, on ne fait que copier.

L’artiste / le groupe de vos 20 ans ?
Charlélie Couture, car il est différent.

Votre chanson d’amour préférée ?
« Amore » de Ryuichi Sakamoto, l’un des plus inventifs compositeurs du XXème siècle.

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Ilo Veyou » de Camille

La BO de votre vie ?
« If » de Rudyard Kipling par Bernard Lavillier

 


 

Cédric MOUSSELLEAtheneum

Cédric Mousselle - Atheneum

Il a débuté comme animateur à Radio Dijon Campus, ce qui lui a permis d’éviter le service militaire. Devenu Directeur des Programmes, il était en charge de la grille des programmes et faisait aussi de la programmation musicale.
2003 marque son arrivé à l’Atheneum en tant que programmateur musical et technicien. En charge de la programmation musicale, il est devenu de fil en aiguille directeur adjoint. Peu de temps après son arrivée, il a lancé le festival Novosonic pour dénicher / « défricher » les jeunes talents dans les styles pop, rock, folk, électro.
A côté de son travail il a été membre d’associations d’organisation de concerts dans le style pop rock expérimental (« Svoboda » notamment).
Il a aussi été musicien dans deux groupes de rock et folk.

Dijon Live & vous ?
Pourquoi le Dijon Live ? Parce que l’Atheneum ! Ça fait maintenant plus de 10 ans que le Tremplin Dijon Live se tient dans notre salle et c’est toujours un plaisir d’accueillir ce projet.
Une petite anecdote de juré : chaque année, les membres du jury s’arrangent pour que ce soit Eric Moutot (de l’Atelier du Son) qui annonce le nom des vainqueurs, mais chut, ne le répétez pas, on espère qu’il le fera encore cette année !

Un album qui vous définit ?
« Loveless » de My Bloody Valentine, c’est pour moi l’album qui a révolutionné toute l’indie pop des années 1990.

L’artiste ou le groupe de vos 20 ans ?
Pavement,  » Gold Soundz ». Blake, dEUS, Oasis,…

La chanson qui vous donne la pêche ?
Il y en a beaucoup, difficile de faire un choix… « 212 » d’Azealia Banks.

La BO de votre vie ?
« Air » du film Virgin Suicides, c’est l’album de la classe absolue !

 


 

Elsa MOREAUDe Bas Étages 

Elsa Moreau - De bas étages

Chargée de développement pour De Bas Etages, un label de production et de diffusion de groupes émergents.

Dijon Live & vous ?
De belle découvertes musicales, notamment Nick Al Banam and the Minstrels et FENC/S.

Une chanson qui vous définit ?
« Rocket Man » d’Elton John

L’artiste ou le groupe de vos 20 ans ?
« Auf Der Maur » de Melissa Auf Der Maur

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Complexity » de Boots Electric

La BO de votre vie ?
Californication

 


 

Julien GRANDEMANGERadio Dijon Campus

Julien Grandemange - Radio Dijon CampusIl est chargé d’antenne pour Radio Dijon Campus depuis 1 an, après avoir été technicien réalisateur et chargé de programmation musicale. Il anime la « meilleure matinale du monde » (Réveil campus) depuis maintenant 6 ans avec son comparse Antoine.
Au boulot, la musique occupe 50% de son temps puisque c’est un des fers de lance de Radio Campus, et puis quoi de mieux que de découvrir chaque jour de nouveaux groupes ?
La musique est dans ses veines depuis gamin, son grand frère étant percussionniste, il abaigné dedant et s’y est mis à l’âge de 12 ans (batterie puis basse et enfin guitare). Il a joué dans un nombre incalculable de groupes et certains lui ont permis de faire les Eurock suite au tremplin organisé à La Vapeur. Il a également joué 9 ans dans The Romanée Counteez et se consacre maintenant à un projet très personnel (Edna Milton) avec ses meilleurs amis.
« C’est une passion, vraiment ! »

Dijon Live & vous ?
Parce qu’en tant que chargé de la programmation et de l’antenne , Radio Campus à vocation de défendre les cultures musicales et surtout les jeunes groupes émergents et indépendants.
Ce que je retiens de Dijon Live c’est la gentillesse et l’accueil de l’équipe sur toutes les éditions (sauf celle que j’ai loupée pour cause de concert des Black Rebel Motorcycle Club à La Vapeur !!!)

Un album qui vous définit ?
« Acme » de Jon Spencer Blues Explosion. Il y a tout l’esprit New Yorkais dedans, le métissage des cultures blues, rock, hip-hop.

L’artiste ou le groupe de vos 20 ans ?
Noir Désir, parmi beaucoup d’autres.

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Wu Tang » de U God

Un concert qui vous a marqué ?
Black Box Revelation, seule et unique fois où j’assiste à une coupure de courant en plein concert à La Vapeur…. Ou Wovenhand à La Vapeur pour le final mystique a cappella de David Eugene Edwards.

 


 

Aurore MARETTE – Entrescènes / Cerclecom

AuroreAprès avoir œuvré pendant 10 ans dans des métiers techniques de l’aménagement urbain, en 2010, j’ai décidé de faire un virage à 180°. J’ai créé la société Entrescènes avec laquelle j’accompagne le développement d’artistes. C’est également en tant que membre du conseil d’administration du Cerclecom que je fais partie aujourd’hui de ce jury du « Dijon Live ».

Dijon Live & vous ?
Honnêtement, j’ai un peu été parachutée dans ce projet via mes fonctions au sein du Cerclecom et très heureuse de l’avoir été. Je fais la connaissance d’un festival frais et plein d’envies de faire vivre la découverte d’artistes locaux.


L’artiste / le groupe de vos 20 ans ?

The Cardigans

Votre chanson d’amour préférée ?
« The way you look tonight » – Franck Sinatra

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Twist her » – Electro Deluxe /  « Baby I’m your’s » – Breakbot / « Ain’t no mountain high enough » – Marvin Gaye & Tammi Terrell

La BO de votre vie ?
« New York Melody »

 


 

Frédéric SONNET – Théâtre Mansart / Crous de Dijon

Frédéric Sonnet - Théâtre MansartChargé du développement des pratiques artistiques au Théâtre Mansart/Crous de de Dijon.
À la fin des ses études de littérature anglaise et américaine, il intègre le Service Culturel du Crous et accompagne les associations étudiantes dijonnaises pour créer des projets dans des domaines aussi variés que la musique, le théâtre, la radio ou l’écriture. Après plusieurs années, l’opportunité de gérer une salle de spectacle se présente et il poursuit ce travail au Théâtre Mansart, lieu dédié à la jeune création. Depuis 2008, il organise le tremplin musical étudiant Tremplin Musiques de R.U. Dijon, partenaire de Dijon Live.
Lorsqu’il n’est pas occupé par son travail, il écrit les textes du groupe Edna Milton, avec lequel il espère décrocher bientôt un NRJ Awards.

Dijon Live & vous ?
Je suis ce tremplin depuis sa création. C’est agréable de voir des étudiants s’intéresser à de jeunes musiciens et qui réussissent à passer le relais à une nouvelle équipe tous les ans. Les discussions avec les autres membres du jury sont toujours agréables et assez drôles. Avec le temps j’espère aussi que ça me permettra d’avoir des réductions à la Clé de Sol.

Un album qui vous définit ?
« Let Love In » de Nick Cave and The Bad Seeds. J’adore ce mélange de violence et de mélodies, soutenu par une production pleine.

L’artiste ou le groupe de vos 20 ans ?
PJ Harvey, Tom Waits.

Votre chanson d’amour préférée ?
En ce moment ce serait « Gloomy Sunday » de Billie Holiday.

La chanson qui vous donne la pêche ?
« Eisbär » de Grauzone. Simple et bruyant.

La BO de votre vie ?
C’est le moment où je remarque que je n’en écoute jamais. La dernière que j’ai remarqué quand même était celle de la série Peaky Blinders… Nick Cave, Tom Waits, PJ Harvey… Pas besoin d’expliquer pourquoi elle m’a plu.


Sylvie LEBEC – La Commanderie / Hello Dole

 

 Photo_sylvie_lebec_libre_de_droitDirectrice de la salle de spectacle La Commanderie et de la SPL HELLO DOLE, Sylvie Lebec rejoint le jury du Dijon Live dans le cadre de la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté.

Un album qui vous définit ?
En passant, Jean-Jacques Goldman

L’artiste / le groupe de vos 20 ans ?
Jean-Jacques Goldman

Votre chanson d’amour préférée ?
Puisque tu pars, Jean-Jacques Goldan

La chanson qui vous donne la pêche ?
Les voisines, Renan Luce

La BO de votre vie ?
Le film Subway